Kuaför

J’ai acheté « Küçük Prens » de St Ex. en turc, avec les mêmes illustrations que quand j’étais petite… a premiere vue, je devrais pouvoir le lire dans quelques temps sans trop de difficultés. Pour « Istanbul » de Orhan Pamuk, ça sera pour un peu plus tard, mais j’ai craqué sur les vieilles photos malgré une qualité d’impression déplorable (mais bon, pour 10 millions…).

 

Je suis passée chez un coiffeur que j’avais repéré dans la rue du hammam de Galatasaray : ici, le coiffeur c’est toujours une aventure ! Déja, je commence par attendre 3/4 d’heure au lieu des 5 mn promises par le monsieur, mais c’est vrai que les minutes turques sont toujours beaucoup plus longues que les minutes françaises. J’en profite pour essayer de choisir une coupe dans le magazine qu’on me tend a cet effet. Pas simple : j’ai les cheveux déja beaucoup trop courts en arrivant pour réaliser la plus courte des coupes proposées…

Au bac (il n’y en a pas dans tous les salons), j’ai droit a un lavage délicat : douche écossaise effectuée tres délicatement et qui comprend évidemment les cheveux, mais également les yeux et les épaules… Ensuite, ils sont légerement nerveux… trouvent plus la trousse avec les 2 paires de ciseaux : doit pas souvent servir, les femmes venant principalement pour se faire coiffer (dans le style des années 70), manucurer, pédicurer… pas couper les cheveux en tout cas.

 

Le grand manitou du salon se lance enfin… il taille a grands coups de ciseaux a effiler qui coupent arbitrairement un cheveu sur 2, mais laissent la longueur intacte et donnent un résultat garanti miteux ! Ca craint tellement que je l’arrête en pleine crise de création artistique et lui interdit l’usage de sa piece de musée : YASAK !!! Ca sauve d’être française… et en conséquence l’arbitre du bon goût ! Il termine la coupe avec les bons ciseaux et le bon peigne (pendant que j’y étais, j’ai aussi imposé le peigne)… pratiquement cheveu par cheveu de peur de se faire engueuler. C’est un peu long, mais le résultat est tout a fait correct (7 millions : un peu plus de 4 €).

Je suis passée par la tour de Galata pour photographier la plaque a la mémoire du pere de Jean Jacques Rousseau (qui date de 2000) et pour compléter ma collection de tugra (signature des sultans ottomans) : évidemment, comme sur beaucoup de monuments, elle a été sacagée a la création de la république…

Puis, direction Yildiz ou le palais est toujours fermé aux visites ! En apprenant que je suis française, l’un des gardiens ravi m’apprend qu’il habite pres de Pierre Loti et me conduit vers un pavillon ou tous les employés se précipitent. Ils veulent ranger mon sac pour ne pas qu’il m’encombre (sur un radiateur : bonjour les pellicules !), discuter, prendre le thé…

Il faut attendre 13 h pour prendre des photos. Une jeune femme qui parle français me demande ce que je veux photographier et m’imprime une liste de bouquins en anglais en me proposant de consulter tous ceux que je veux. La je commence a avoir un léger doute et lui explique que je veux photographier les kiosques du palais, pas lire… a 13 h.

 

Mosquée Hamidiye - Yildiz

Mosquée Hamidiye - Yildiz

En attendant, elle me propose une sélection en français et comme ça a l’air de la tracasser, je lui demande un livre sur l’architecture ottomane. Elle m’en apporte un vraiment génial de 1873… ce qui me permet de réaliser que je suis dans un centre de recherche : l’IRCICA qui s’occupe de l’histoire, de l’art et de la culture islamiques. C’est intéressant, ils sont réellement accueillants, mais absolument pas qualifiés pour me laisser photographier le palais… j’abrege et prends quelques kiosques et quelques tugra avant de me faire jeter par l’un des gardiens : c’est fermé et les photos sont yasak.

Le premier gardien a quand même eu le temps de m’apporter un thé dans la cour avec son adresse (a Eyüp, donc a côté du café Pierre Loti, pas du lycée) et son numéro de téléphone.

À propos de Roxane

Photos Kurdistan, Iraq, Irak, Turquie, Istanbul. Les photos et les textes de ce site ne sont pas libres de droits.
Ce contenu a été publié dans Istanbul, Photos, Turquie, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *