Copie à revoir

D’après l’AFP, le Parlement kurde vient de voter une loi pour limiter la polygamie : « La nouvelle loi prévoit que la polygamie ne sera autorisée que dans les cas où « la femme souffre de maladies sexuellement transmissibles ou de stérilité ».

Questions :

  • Comment le Parlement a-t-il prévu de déterminer qui est stérile dans le couple ?
  • Comment le Parlement prouve que c’est la femme qui a rapporté des maladies sexuellement transmissibles à la maison ?
  • Si la deuxième femme est « stérile », le mari a le droit d’en prendre combien d’autres, avant que le Parlement envisage de revoir sa copie ?
  • Si la première femme tombe enceinte après le second mariage de son mari, il se passe quoi ?
  • La femme peut-elle prendre un amant pour prouver qu’elle est féconde ?
  • Après la ménopause, une femme qui a eu 15 enfants devient quand même stérile. Est-ce que la Loi produit les mêmes effets dans ce cas, et un homme peut-il donc compléter sa femme usagée en en prenant une plus neuve ?
  • Et si c’est l’homme qui souffre de MST ou qui est stérile, la femme a-t-elle le droit de prendre un deuxième mari ?

Il a des réponses acceptables le Parlement ?

À propos de Roxane

Photos Kurdistan, Iraq, Irak, Turquie, Istanbul. Les photos et les textes de ce site ne sont pas libres de droits.
Ce contenu a été publié dans Irak, Kurdistan, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Copie à revoir

  1. Piling dit :

    « Par contre, là on parle d’une loi qui entre dans le domaine du code civil, et je ne vois pas comment elle pourrait être opposée à qui que ce soit si elle n’est pas régulièrement promulguée et donc portée à la connaissance du public dans son intégralité ?!? »

    Woaah… vous plaignez pas, on a au moins la Loi pétrolière en ligne, c’est déjà ça. Maintenant, elle sera peut-être traduite et diffusée abondamment par les députés et les groupes abolitionnistes, comme ça a été le cas pour la loi sur la presse, si controversée. Tant de journalistes étaient descendus dans la rue que le GRK avait finalement demandé au Parlement de revoir sa copie. Id pour le projet mort-né de langue unique qui avait fait un tel foin que finalement le ministre de l’Education fait tout le contraire. Si les abolitionnistes (et les femmes en général)se bougent assez et organisent des défilés, des campagnes de signatures, etc., ça sera pareil. Après tous, les électeurs peuvent aussi faire pression sur leurs députés.

  2. Anonymous dit :

    « Les abolitionnistes qui n’ont pas l’intention d’en rester là vont de toute façon probablement lui faire une bonne pub »

    « elle sera peut-être traduite et diffusée abondamment par les députés et les groupes abolitionnistes ».

    Je suis convaincu qu’une bonne campagne de sensibilisation,qui peut-être orchestrée à différents niveaux,peut obliger les parlementaires à revoir leur copie,voire le gouvernement à intervenir dans le dossier, comme dans les cas rappelés par piling.

    Les femmes,en particulier,pourraient jouer un rôle mais elles restent encore peu actives dans le Behdînan,côté Suleymanîyê elles semblent plus engagées en politique et dans le milieu associatif pour interpeller les autorités.
    Barzanî s’est exprimé avant hier au CSIS (Center of strategic and international studies),avant d’essuyer une rafale de questions.Quelle occasion ratée de parler de cette loi dont l’encre est à peine sèche! lol

    Dilo

  3. Roxane dit :

    Dilo, tu peux m’envoyer un mail SVP, je n’ai pas ton adresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *