Otogar – Urfa

Attente jusqu’à 14 h d’un bus direct pour Malatya. Plutôt que de prendre un dolmush, qui partira quand il voudra, fera plein d’arrêts inutiles sur une route de montagne surchauffée, et arrivera finalement aussi tard que le « big bus », nous préférons attendre dans un çay bahçeli de l’otogar, à l’ombre. J’ai de quoi écrire, mes bouquins, que demande le peuple ?
Ce contenu a été publié dans Turquie, Urfa, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *