Nusaybin – Sirnak

SMS a 8 h 30 du matin : « Je serai a l’hôtel dans 20 mn ». Sombre histoire de machine tombée (providentiellement) en panne et qui fait que sa présence n’est pas utile aujourd’hui au travail. Je fais semblant d’y croire, mais ce silence jusqu’a l’otogar est vraiment éprouvant… et ce crétin de dolmus qui n’en finit pas de prendre son temps pour partir !

 

Nusaybin/Cizre (environ 150 km, 5 millions, 1 h 20). Mes voisins me signalent un village chrétien détruit pres de Nusaybin : Der Maravg (Marine ?). Les questions fusent dans le dolmus : ils veulent tout savoir de mon parcours, ou je vais, pourquoi, comment… Tout le monde parle turc, ce qui est tout a fait inhabituel. J’ai l’explication quand mon principal interlocuteur, tres sympa, fait faire au dolmus un détour pour se faire déposer a sa caserne ! Militaire en civil et certainement pas un appelé. Intéressant qu’il trouve ma présence tout a fait normale et qu’il ait participé avec les autres a la recherche d’églises sur mon trajet, y compris celles détruites par l’armée !

 

Cizre (69.600 habitants au moment ou le panneau a été planté) est toujours aussi chaude et poussiéreuse. L’arrêt des dolmus pour Sirnak est pratiquement en face du Grand Hôtel Onsar : la derniere fois, un taxi nous a fait faire le tour de la ville, alors que nous n’avions qu’a traverser !

 

Cizre/Sirnak (45 km, 3 millions, environ une heure). Dans le village de Kasrik, il y a un pont qui a l’air ancien : dommage que je sois en dolmus.

 

Ancien village assyrien occupé par des gardiens de village, Sirnak est aujourd’hui une petite ville de montagne aux constructions relativement récentes (et de tres mauvais goût) et sans le moindre intérêt. Depuis le départ, il y a un silence inhabituel dans le dolmus, mais quand je demande a mon voisin s’il connait l’hôtel que je cherche, tout le monde s’en mêle : intimidés par l’extraterrestre ?

 

Le dolmus me dépose juste devant l’hôtel Ilkar : 20 millions avec le petit dej. Pas tres vieux, mais pas tres entretenu, côté propreté c’est tres moyen et la tête du directeur ne me revient pas, mais bon…

 

Dans le coin pas d’église, une mosquée (plus ancienne que les horreurs les plus visibles) qui de loin ne me dit rien, mais je suis la pour le mont Cudi (Djoudi) et aussi un peu parce que la derniere fois c’était yasak.

 

Cay bahçesi/lokanta devant le rival du mont Ararat : les 2 prétendent détenir l’arche de Noé (Nuh). En une 1/2 heure, aucun serveur n’ose m’approcher, alors que tout le monde me regarde comme une bête curieuse et sans me jeter la moindre cacahouette en plus, ce qui n’est franchement pas sympa, d’autant que j’ai zappé le petit dej et que je commence a avoir faim ! Sont crétins ici, l’accueil change radicalement de celui de Nusaybin !

Je change de cremerie pour aller dans un endroit un peu plus civilisé que j’ai repéré tout a l’heure : Diyarbakir salonu. La, ça se précipite avec de grands sourires et ça envoie un serveur me chercher un coca light a l’autre bout de la ville : poulet, salade, coca, nes avec du lait (le serveur repart en courses pour le lait) : 4 millions.

Je suis bien entourée : 2 keufs et un militaire ont une brusque envie de kebap kurde ! Ils sont plus nombreux ici qu’ailleurs, frontiere avec l’Irak et terrain de jeu PKK obligent…

Je monte sur le toit de l’hôtel qui est le bâtiment le plus haut du coin, mais le soleil ne se couche pas du bon côté, il y a un voile atmosphérique et les immeubles en contrebas gachent la vue pour les photos.

Le directeur me rejoint pour me demander d’un air mielleux si j’ai besoin de lui (?) et me rend la carte de mon hôtel a Istanbul qu’il a piqué dans mon passeport !

Même pas envie d’aller dans un internet-café, les gens d’ici ne me plaisent pas des masses. Je m’enferme a 6 h, je vais profiter de la soirée pour nettoyer mes appareils qui en ont plus que besoin !

À propos de Roxane

Photos Kurdistan, Iraq, Irak, Turquie, Istanbul. Les photos et les textes de ce site ne sont pas libres de droits.
Ce contenu a été publié dans Nusaybin, Sirnak, Turquie, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *