Salahaddin – Shaqlawa – Bexal – Geli Alibeg

Ibrahim Hassan

Ibrahim Hassan

Pir Xidir appelle avant 9 h : il nous rejoint ici à midi. En attendant, petit dej pas génial : yaourt (je deteste) et une sorte de beurre de cacahouette liquide… je me contente du pain et du Nes que nous avons apporté. 

Pas question en plus de faire la causette avec les autres clients : comme certains nous ont saluées, le serveur met 2 paravents pour nous protéger des regards : de quoi je me mêle ?!
 
On repasse au PDK pour remercier Ibrahim Hassan de son aide, ce qui a l’air de l’étonner d’autant que nous n’avons rien a lui demander… bonjour la reputation des Occidentaux ! Du coup, il nous donne son numéro de téléphone et tient à une mutuelle séance photo avant de partir.
 
Cascade de Bekhal

Cascade de Bekhal

Pir Xidir nous attend à l’hôtel avec son secrétaire et son chauffeur. On commence par Bexal où la force de la cascade est impressionnante. Dommage, le mauvais gout des amenagements aussi.  

Cascade de Geli Ali Beg

Cascade de Geli Ali Beg

Dej à Geli Ali Beg près d’une autre cascade à la force tout aussi impressionnante et où là encore les aménagements ne laissent pas beaucoup de place à la photo.   

Direction ensuite Shaqlawa où nous remontons en voiture pour un autre endroit d’après Sandrine, pour Erbil où nous n’avons pas l’intention de retourner maintenant d’après moi.  

Tente de nomades près de Geli Ali Beg

Campement de nomades près de Geli Ali Beg

J’insiste pour qu’elle se fasse confirmer la destination, l’experience aidant (voir UPK 2005) j’ai l’intuition qui demarre au quart de tour ! 

Exact, il avait bien l’intention de nous embarquer pour Erbil sous prétexte de passer la soirée ensemble. Ca negocie ferme, mais on tient bon : pas l’intention de perdre encore du temps pour un kebap… il ne s’attendait pas a ça, à priori c’est la première fois que deux nanas tiennent tête à un Pir député.
 
Je suis furax. On avait prévu de le rejoindre demain pour faire un tour de villages yézidis et de Lalish, alors qu’il savait très bien qu’il n’était pas libre pendant au moins 3 jours… visiblement nous étions priées d’attendre sagement à Erbil et de faire une croix sur nos projets. Ben voyons !
 
Canyon dans la région de Shaqlawa

Canyon dans la région de Shaqlawa

 A Shaqlawa il y a pas mal d’Arabes qui ne pouvaient plus vivre du côté de Bagdad. C’est le cas du patron du Newroz (30.000 dinars + 5.000 pour le petit dej) et probablement celui des serveurs du resto Meedia (bouffe très médiocre et addition à vérifier soigneusement). 

La ville n’est pas très grande, mais elle est sympa et connue pour ses rues ombragées très appréciables en ce moment.
 
Vers 11 h, il n’y a pas d’électricité à l’hôtel et comme nous n’avons pas envie de dormir, nous décidons d’aller au Dilan faire une surprise à une vielle connaissance… effectivement, Saido est surpris, un peu méfiant au debut d’avoir la visite de l’OFK, mais il se rasure quand nous acceptons de boire une deuxieme bière : ben oui quoi, ca nous arrive aussi d’être très cool, suffit de nous prendre par les sentiments !

À propos de Roxane

Photos Kurdistan, Iraq, Irak, Turquie, Istanbul.

Les photos et les textes de ce site ne sont pas libres de droits.

Ce contenu a été publié dans Bexal, Geli Alibeg, Irak, Kurdistan, Photos, Saladin, Shaqlawa, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *