Déluge

Difficile d’expliquer a l’hotel qu’on doit réellement partir : le serveur qui avait insisté la veille pour nous emmener sur la terrasse fait tout son possible pour nous retenir un jour de plus। Personne ne comprend jamais réellement ici pourquoi nous ne pouvons pas rester, et ça plaide jusqu’au bout en nous accompagnant au dolmus.

 

Le premier nous conduit a Igdir (50 km – 2 millions par personne – 40 mn – 46700 habitants) : il y a de la neige sur le mont Ararat qui semble en meilleur état qu’il y a 2 ans. On en profite pour manger dans un resto populaire ; quand il y en a un, c’est meilleur marché et on a une chance d’échapper aux kebap (dolma, poulet, salade, soda, thé : 4 millions). Puis minibus pour Kars (6 millions par personne – 130 km – 3 h).

Si quelqu’un cherche l’arche de Noé, il doit se trouver dans le coin : grele, trombes d’eau, orage… La foudre tombe a quelque metres du car, il fait pratiquement nuit a 17 h et les rues sont inondées. Dans ces conditions, on n’a pas franchement le choix : le taxi nous conduit au 1er hotel touristique dans une rue pratiquable. Vu le déluge et la quasi impossibilité d’en atteindre un autre, ils s’empressent de nous appliquer le top des tarifs pour une chambre correcte mais sans plus (Sim-er : 96 millions la chambre avec petit dej quand meme). Le resto pratique également des tarifs élevés, mais comme il n’est pas question de sortir…

À propos de Roxane

Photos Kurdistan, Iraq, Irak, Turquie, Istanbul. Les photos et les textes de ce site ne sont pas libres de droits.
Ce contenu a été publié dans Dogubayazit, Kars, Photos, Turquie, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *