Joli sertifika

Quatre jours sans Internet, ça fait pas mal de trucs à rattraper côté stats, infos, mails persos et blog. Rino est rentré le 1er, ce qui fait que j’ai séché les cours le lendemain : à papoter jusqu’à 4 h du mat, évidemment à 7 h, j’étais complètement HS ! Refais une tentative à 8 h et finalement décidé d’invoquer un virus foudroyant bien que passager pour expliquer mon absence (tactique régulièrement utilisée par les fumistes bougonnaient certains de mes profs…).

 

Finalement, je n’ai pas eu à jouer la convalescente hier, vu qu’Esra n’était pas là, réellement contaminée, elle, si j’en juge par la tête qu’elle avait ce matin. A la place, c’est Hakan qui nous a fait cours ; si Esra est réellement une bonne prof, ça aurait pu être marrant d’avoir un mec : il a passé tout le cours à prétendre que mes réponses étaient exactes, même quand j’ai balancé n’importe quoi (évidemment, je n’avais pas fait les devoirs donnés la veille) et a expliqué ensuite les règles correspondantes, comme si ça faisait partie du cours normalement prévu. Il m’a tenu compagnie pendant les pauses et en a même doublé une en me jurant que j’avais largement le temps de fumer une autre clope… ce qui a permis au préposé au thé de venir m’en offrir un tiède (après 3 semaines, il a fini par se douter du pourquoi de mes refus quasi systématiques).

Ce matin, exam de clôture du 1er niveau. J’ai dû sortir de la classe en attendant que ça commence parce que les autres faisaient monter la tension en révisant fébrilement : meilleur moyen de tout mélanger ; même quand je n’ai strictement rien fait pendant un cours, j’évite. Cette fois-ci, exceptionnellement (c’est même une expérience totalement inédite), j’ai bossé ! Si j’ai réussi tous les examens que j’ai passés jusqu’ici, ça a souvent été au prix d’acrobaties mentales mises au point au cours d’une longue carrière de tire-au-flan…

 

Là c’est vrai que j’étais quand même largement moins stressée que d’habitude, ce qui ne m’a pas empêchée de faire quelques erreurs complètement stupides, comme confondre le prénom français Anne avec anne (mère) !!! Même sans le corrigé, je sais très exactement que je me suis plantée sur les 2 questions qu’ils mettent toujours dans les tests histoire de ne pas achever les plus nuls avec un zéro…

Pour le plus compliqué, c’est passé tout seul, et j’ai un joli sertifika officiellement reconnu par le Ministère turc de l’Education nationale : 98 points sur 100, et un bravo d’Esra qui a tenu a faire remarquer qu’il n’y avait aucune faute dans ma mini rédac. Evidemment, j’avais misé sur le fait que les profs turcs ne devaient pas avoir une imagination beaucoup plus délirante que celle des profs français pour le choix des sujets : j’en avais donc un peu préparé un, et – ça ne loupe jamais – il était dans les 3 proposés. Une longue expérience de fumiste, ça développe une intuition particulièrement efficace et bien pratique à l’usage !

 

Voilà, comme j’ai bien travaillé, je vais laisser reposer un peu tout ça avant d’attaquer l’étape suivante, et profiter du beau temps pendant les vacances que je viens de m’octroyer à l’unanimité !
Pendant que j’en suis aux vacances, il y a pas mal de touristes européens qui annulent leur séjour à Istanbul par peur de la guerre en Irak !?! C’est complètement nul : ici tout est parfaitement normal ! En plus, il fait beau, il y a moins de troupeaux saisonniers que d’habitude, et vu les défections les prix sont en baisse : personnellement, je ne vois pas de meilleur moment pour profiter de la Ville des villes !

À propos de Roxane

Photos Kurdistan, Iraq, Irak, Turquie, Istanbul. Les photos et les textes de ce site ne sont pas libres de droits.
Ce contenu a été publié dans Istanbul, Photos, Turquie, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *