Malatya – Adiyaman

Hier, dolmus de Malatya pour Adiyaman (4.500.000 TL par personne – 175 km – 2 h 30 – 213.600 habitants). Sur la route, les abricotiers me narguent : a chaque fois que nous faisons une halte a Malatya, les abricots ne sont pas encore murs ou déja cueillis. Par contre, quand on ne fait que passer en car, les arbres sont magnifiques et couverts de fruits ou de fleurs. Cette fois ci, pour les photos, c’est trop tot de 2 ou 3 semaines. La région est prospere et dans les champs les blés sont déja coupés. Certains paysans labourent encore a l’aide d’un cheval et d’une charrue.

 

La chaleur – qui a Malatya était plus supportable – s’intensifie. Brusquement, un choc dans la vitre et un objet non identifié (qui se révelera etre le retro du dolmus) vole en éclats a ma hauteur : heureusement que la vitre était fermée ! En fait, en croisant un autre dolmus, les deux véhicules se sont frolés d’un peu trop pres. Je profite de l’arret pour prendre quelques photos de la campagne, le temps que les deux chauffeurs s’engueulent pour déterminer qui est responsable (les deux : ils roulent tous comme des malades).

A l’arrivée, nous prenons immédiatement un autre dolmus pour Kahta (1.250.000 TL par personne – 31 km – 74.500 habitants). Pendant le trajet, deux bigottes et trois corbeaux (meufs habillées et voilées tout en nylon noir) nous observent bizarrement. Un taxi nous dépose a l’hotel Kommagene (25 millions pour 2 avec petit dej). La chambre est claire, propre, avec la clim et un balcon. Il y a un restaurant dans une cour ombragée, ce qui est appréciable vu la chaleur qui regne ici.

Message perso : Ephrem, il y en a 150 a Adiyaman répartis entre 6 familles et 350 a Kahta.

 

Le patron nous propose un tour pour le Nemrut Dagi : 112.500.000 TL pour 2. Apres négociations serrées, on se met d’accord pour 68.000.000 tl, entrée du site comprise. A ce sujet, si vous etes étudiants, n’oubliez pas votre carte : en Turquie, elle donne droit a des réductions sur la visite de nombreux sites et monuments.

Comme on rale sur les kebap, le patron se propose pour nous faire la cuisine. Je vous livre la recette non adaptée du tirsik pour 8 a 10 personnes :

 

 
  • 800 g de mouton a couper en dés
  • 2 gros oignons émincés
  • aubergine coupée en dés
  • 7 gros piments verts coupés en dés
  • 3 gousses d’ail épluchées (les mettre dans un peu d’eau pour éviter que ça colle) : les écraser avec le plat d’un couteau, puis émincer grossierement
  • 25 grosses tomates coupées en dés
  • 100 g de graisse de mouton coupée en dés (peut se remplacer par de l’huile)
  • Mettre dans un plat par couche dans l’ordre des ingrédients et saler généreusement। Mouiller avec un demi verre d’eau (pour faire fondre le sel et le répartir entre les couches).
  • Cuisson : 2 heures a four doux

Si vous n’etes pas Kurde, je vous conseille d’adapter : tel quel, c’est du piment a la viande et a la tomate, et la seule boisson qui convient avec, c’est du raki vu que ça anesthésie !

En attendant que ça cuise, je passe 2 heures avec Sultan, un superbe roux aux yeux verts, adorable et calin…

À propos de Roxane

Photos Kurdistan, Iraq, Irak, Turquie, Istanbul. Les photos et les textes de ce site ne sont pas libres de droits.
Ce contenu a été publié dans Adiyaman, Kahta, Malatya, Photos, Turquie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *